Promouvoir les marchés de la Nièvre

Les Marchés de la Nièvre

Le commerce non sédentaire remonte à la nuit des temps du commerce… Bien avant d’être sédentaires, les échanges avaient lieu sur des places. Comme d’autres formes de distribution, les marchés doivent aujourd'hui se réinventer.

Actualité sur les Marchés de la Nièvre
La Marque Marchés de la Nièvre
Informations économiques

Retrouvez les marchés, foires, braderies

Animation des Marchés sur l'automne 2015

La Soupe dans tous ses états avec les Marchés de la Nièvre

La Chambre de Commerce et d’Industrie de la Nièvre, en partenariat avec le Syndicat des Commerçants Non Sédentaires et les communes participantes et le soutien des Toques Nivernaises, organise une opération de promotion des marchés sur le thème des saveurs.

L’opération est conduite dans le cadre de la Fête de la Gastronomie.

Elle associe les marchés, les commerçants non sédentaires, les producteurs locaux et les restaurateurs.

Calendrier :

  • Nevers - CCI Nièvre - 22 septembre - Présentation du livret de recettes
  • La Charité sur Loire - 10 octobre
  • Imphy - 15 octobre
  • Saint Pierre le Moutier - 22 octobre
  • Cosne sur Loire - 25 octobre
  • Ouroux en Morvan - 25 octobre
  • Luzy - 30 octobre
  • Donzy - 7 novembre
  • Fourchambault - 8 novembre
  • Clamecy - 14 novembre

L’axe de communication porte sur la valorisation des saveurs, des produits des marchés et des restaurateurs.

L’ensemble de l’opération est porté par un plan de communication départemental qui associe la presse, l’affichage et Internet.

L'ensemble est relayé sur le site du Ministère de l'économie /Espace Fête de la gastronomie.

A partir du 25 septembre et durant le mois d'octobre les marchés participants vont organiser des dégustations de soupe, réalisées par les restaurateurs locaux avec les produits du marché.

Les "clients dégustateurs" pourront repartir avec un livret des recettes de soupe - nouvelle édition.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Livret de recettes 2015

Enjeux

La problématique du commerce non sédentaire et des marchés est abordée individuellement par les municipalités à l’occasion, soit de réflexion globale sur l’offre commerciale, soit de nécessité comme une mise aux normes.

Alors que les marchés sont confrontés, d’une part aux évolutions importantes des comportements d’achats et de la concurrence d’autres modes de distribution, et d’autre part au vieillissement des chefs d’entreprise, il n’y a pas sur le département de démarche collective qui permettrait de valoriser l’offre non sédentaire nivernaise, ou de mutualiser la réflexion et les travaux de chaque collectivité.

Objectifs

La marque « Marchés de la Nièvre » est créée dans le but de promouvoir les marchés et l’offre commerciale, artisanale et de services non sédentaire du département.

La Charte s’articule autour de trois axes complémentaires :

  • Organiser un dialogue gagnant entre les différents acteurs des marchés du département
  • Dynamiser les échanges et la vie sur les marchés du département
  • Véhiculer les valeurs d’environnement et de terroir sur les marchés du département

La marque a pour vocation de mettre en œuvre une démarche commune qui va servir de ligne directrice à l’ensemble des actions, et à mobiliser les acteurs locaux concernés par la thématique des marchés. En tant qu’outil fédérateur, la marque, qui s’inscrit résolument sur le territoire, associera chaque fois que ce sera possible les marques, labels de produits et services locaux (Saveurs et savoir-faire en Bourgogne, …).

La Charte, qui découle de la marque, liste les engagements de chacun des partenaires, et par-là même affirme leur volonté d’agir pour la dynamisation des marchés, et les moyens de leur ressort qu’ils vont y consacrer.

Ces engagements ont vocation à évoluer en fonction des résultats obtenus et des nouveaux enjeux qui apparaîtraient.

La marque « Marchés de la Nièvre » s’inscrit dans la démarche de « développement durable » : respect de l’environnement, développement économique, social et sociétal.

Les principes de la marque

Valeurs spécifiques des marchés :

  • Espace de vie et de convivialité
  • Choix et qualité des produits
  • Service et desserte commerciale de la population en milieu urbain comme en milieu rural

Priorités des territoires :

  • Promouvoir une image dynamique du territoire
  • Promouvoir les productions locales de produits et services du territoire
  • Agir sur le Développement Durable du territoire

Rôle de la marque :

  • Créer le dialogue entre les différents acteurs des marchés
  • Fédérer les commerçants, les communes et les consommateurs autour de valeurs communes
  • Adapter les marchés aux comportements de consommation
  • Promouvoir les marchés et l’offre non sédentaire du département
  • Animer les marchés du département

Les rencontres des marchés

Les rencontres des marchés sont des temps de réflexions proposés aux communes adhérentes à la Marque « Marchés de la Nièvre ».

Elles s’organisent en deux parties :

  • Actualité de la Marque et échanges sur les pratiques de chacun
  • Réflexion sur une thématique

Compte rendu des dernières rencontres :

L'offre de la CCI aux communes

A la demande des communes, la CCI :

  • Accompagne dans des cas de création ou de transfert de marchés
  • Participe aux commissions de marché
  • Apporte son expertise dans la rédaction des règlements de marchés

Lieux de vie et d'échange depuis toujours...

Sur 36 000 communes en France, 6 000 sont équipées de marchés qui représentent 5 000 kilomètres de linéaire d'étalage, tenus par 500 000 commerçants.
Les marchés sont des équipements importants dans les villes, comme dans les campagnes. Face à l'évolution des formes de distribution qu'ils ont connue à travers les siècles, les marchés restent des lieux de vie privilégiés, riches de rencontres et d'échanges de cultures. De par leur typicité, ils participent largement à l'image des villes où ils sont implantés.

Le contexte nivernais

Dans la Nièvre, on recense plus de 150 lieux où se concentre une offre non sédentaire. Ces manifestations peuvent avoir des régularités très différentes : annuelles, mensuelles, hebdomadaires ou permanentes.

Plusieurs typologies :

  • Les petits marchés
    Ils sont les plus nombreux et comptent moins de 10 commerçants.
    L'offre est quasi exclusivement alimentaire.
     
  • Les marchés moyens
    Ils représentents 23 % des marchés et comptent entre 10 et 20 commerçants.
    L'offre s'équilibre entre alimentaire et non alimentaire.
     
  • Les grands marchés
    Ils concernent 28 % des marchés et accueillent plus de 20 commerçants.
    L'offre est à dominante non alimentaires.

Parts de marché du commerce non sédentaire

Le commerce non sédentaire reste un secteur mal connu et l'on dispose de peu d'informations pour apprécier son poids économique et faire des comparaisons avec d'autres régions.
On estime cependant que l'activité non sédentaire dans la Nièvre est plus faible que la moyenne nationale. Ceci s'explique par le poids de la concurrence, par la qualité de l'offre et par une plus faible culture de ce mode de distribution par rapport à d'autres régions françaises.
L'étude sur les comportements d'achat des nivernais, en 2010, réalisée par la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Nièvre, permet une estimation du poids de ce secteur sur la Nièvre (commerce non sédentaire = marchés + tournées).

Parts de marché du commerce non-sédentaire (familles de produits)

Ensemble 1,3 %

Alimentaire 1,8 %

Equipement de la personne 1,8 %

Equipement de la maison 0,5 %

Culture / Loisirs 0,3 %

 

Produits présentant les plus importantes parts de marché en commerce non-sédentaire

Charcuterie, plats cuisinés, viandes 21,8 %

Fruits et légumes frais 19,5 %

Pain, pâtisserie fraiche 10,3 %

En complément